Coincidence troublante

Publié le par akasha

chat-alice.gifDimanche 16h00, ma famille est réunie sur le quai d'une gare du sud de la France, attendant le TER que prendront mon frère et sa cop's pour rentrer chez eux. Nous attendons l'horaire fatidique où leur train pointera le bout de son nez au loin sur notre droite. Je lève les yeux pour regarder le panneau d'information, leur train arrivera à 16h22. Une impression me parcourt, quel adolescent, lorsque j'étais éducatrice en structure d'accueil arrivait en gare à la même heure ? Je me rappele de la jeune fille en question, et j'entends même son prénom raisonner dans ma tête.

Le train arrive mon frère et son amie montent, les portes se ferment (nous nous disons au revoir en agitant les main) et le train avance péniblement, lorsque j'entends une voix féminine crier mon prénom. Je me retourne et découvre avec étonnement l'adolescente à qui je pensais quelques minutes auparavant. L'étonnement fut de courte durée car ce genre d'expérience est monnaie courante dans ma vie, de plus, mon intuition me disait que j'allais la voir bientôt.

Ce fut une petite expérience de coincidences synchronistiques dominicales !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

akasha 18/09/2008 10:50

Tu as bien fait d'être dans l'acceptation, de toute façon comment nier cela ? Cet état finit par s'imposer à nous d'une manière que se soit, il vaut mieux que cela se fasse en douceur par le biais de l'acceptation.

J'ai vécu le même dénie pendant quelques années également et je me suis perdue un temps, heureusement je me suis remise sur les rails de la sagesse.

Vive la spontanéité !!!

mamadomi 17/09/2008 22:27

sourire
de nous!
notre légende personnelle se dessine au gré de notre désir...ce qui advient correspond toujours profondément à notre désir, en terme d'évolution, d'apprentissage...
rien de ce qui arrive ne nous est inutile, rien n'est insurmontable, jamais, aussi cahotique que soit parfois le chemin...

je sais qu'à l'époque, j'avais enfin accepté, accepté cet état de fait, cette conscience qui s'imposait depuis toujours mais que j'occultais parce qu'incompatible avec la socialisation ludique et frivole à laquelle je me pliais...en gros, j'ai "éteins" la lumière de 16 à 20ans...j'ai pas tenu plus longtemps, j'ai repris ma plume, écrit les pages et les vers que je retenais, abandonné tout superflu et me suis mise en état "de surrender", "d'abandon", "d'islam"
une fois prête, forte de mon innocence retrouvée, j'ai recouvrer la "vue", la vision longue portée, "l'awareness"...
je ris...ça a pris quoi...cinq mois, et j'étais à nouveau opérationnelle, prête à me rencontrer, à le rencontrer...
et j'ai rencontré bien plus encore. :)

akasha 17/09/2008 21:39

Oui, j'en suis là, et en ce moment de crise et de morosité cela me pose de réels problèmes d'être autant réceptive.

Par contre, tu as une intuition du tonnerre il y a 20 ans et 3 mois ....

C'est ce genre de sujet qui m'intéresse au plus au point, pourquoi à un moment donné tu as su que tu devais te présenter dans cette entreprise ? Pourquoi tu fus attirée de la sorte par cet endroit ?
Ces coincidences propres à chacun doivent bien émaner de quelque part ou de quelqu'un.

mamadomi 17/09/2008 19:20

wah? t'en es là?
ah moi j'ai pas ça au programme...sourire...
hihi, non non, c'est vraiment pas tous les jours...
plutôt pour les "grandes occasions" (enfin, si on peut dire, hein...sait-on vraiment ce qui est "grand" pour nous...)
le décès d'un proche..ça permet de digérer l'émotion avant tout le monde et d'être "le seul sur qui compter" le jour J...quitte à être pris pour un "sans coeur"...
l'épreuve est passée et on arrive totalement dans la conscience sans pensée le moment venu...
ou le jour où j'ai rencontré mon cher et tendre...le matin je savais que je devais travailler dans cette boite et pas une autre, j'ai "su", je suis allée me présenter, comme ça "en danseuse"...et j'ai été embauchée, il était là..:)
il s'en souvient de ce jour...je ne l'ai remarqué que quelques jours plus tard, et je ne savais pas son nom, ni le son de sa voix que je savais qu'on ferait toute la route ensemble...
ya 20ans et 3mois...et 5enfants...sourire

akasha 17/09/2008 12:46

Pratique également pour détecter la sincérité ou le mensonge chez l'autre