l'intention par la pensée

Publié le par akasha

J'ai lu, il y a quelques années un livre que j'ai trouvé fabuleux, il s'agissait de "L'eau, mémoire de nos émotions" de Masaru Emoto. 

Résumé de l'étude :
Les travaux de M. Emoto permettent non seulement d'évaluer le degré de pureté de diverses eaux du robinet, de lacs, de sources et de pluie, mais confirment aussi la "mémoire de l'eau". Ils permettent de visualiser les effets de différentes énergies sur l'eau (extérieure et intérieure puisque nous en sommes constitués à 70%), des plus connues (rayonnements électromagnétiques, musique, etc.) aux plus subtiles (comme l'énergie des mots, des formes et des pensées !). Ses travaux confirment que l'eau réagit donc à toutes les informations, positivement ou négativement. C'est pourquoi Emoto sous-titre son ouvrage : "Le message de l’eau nous invite à regarder en nous". (Michel Parra, Alternature)

La technique du Dr Emoto consiste à faire geler de l'eau et à photographier ses cristaux. L'eau distillée d'un flacon placée entre des hauts-parleurs laisse voir, une fois congelée des cristaux bien différents selon la musique à laquelle elle a été soumise. Avec Mozart, Bach ou Beethoven, les cristaux sont magnifiques et ont une structure hexagonale symétrique alors qu'après du "heavy metal", il n'y a point d'hexagone.

Cette étude me permit de réfléchir sur l'impact de notre pensée sur le monde qui nous entoure mais aussi sur l'impact nous concernant. N'oublions pas que nous sommes constitués de 70 % d'eau, donc si l'eau réagit à certaines ondes, à certains sons, à certains mots ou bien à certaines pensées, il devrait en être de même pour l'eau qui nous compose.
Cela me permit également d'entrevoir l'importance de nos pensées positives sur le cours de notre vie. Il est clair que nos états d'âme influencent l'aspect positif ou négatif de notre quotidien, or qu'est ce que ces états d'âme sinon des pensées positives ou négatives. Emoto a démontré que nous pouvions, par le biais de nos pensées agir sur la qualité de l'eau, donc en intentionnant nos pensées sur du positif, nous pouvons agir sur la qualité de l'eau. Or, nous influençons ce liquide grâce à une énergie, l'énergie des mots ou de la pensée.

De ce fait, la question est d'envergure, il nous faut prendre conscience avec l'aide de ces éléments que notre pensée agit sur l'eau contenu dans le corps de nos pairs, d'où l'importance de maitriser nos pensées afin d'influencer le monde qui nous entoure positivement.

Depuis quelques temps, je travaille également sur la litothérapie, j'ai une malachite dont je me sers durant mes massages afin de me protéger contre l'atteinte des pensées des autres à mon égard mais aussi pour préserver les autres contre mes pensées. En fait, j'intentionne ma pierre avant de la porter, et je lui demande d'agir en protection ou en guérison. Je ne sais si ça marche vraiment, ou bien si c'est simplement de l'autosuggestion, dans l'absolu peu m'importe, car les résultats sont probants et c'est bien ce qui compte à mon niveau, c'est à dire, dans mon quotidien.

PS : complètement différent :
Les molécules peuvent-elles communiquer entre elles en échangeant des informations sans être en contact physique ?
C’est ce que pense le biologiste français Jacques Benveniste mais ses pairs sont toujours sceptiques.

Pour moi l'étude d'Emuto et de Benveniste est totalement différente en substance, ces deux chercheurs n'étudient pas la même chose et ne sont pas mandatés par les mêmes personnes, ni pour les même intérêts.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

akasha 27/02/2008 21:09

Merci pour toutes ces explications et précisions sur l'autisme. Je me rappelle d'un ado dont j'étais référente, nous avons été vraiment surpris (l'équipe éducative) lorsque le psychologue de la structure a diagnostiqué chez lui une forme d'autisme. Et après coup, avec le recul bien évidemment, nous avons effectivement remarqué que pour accrocher l'attention de ce jeune il fallait l'interpeller physiquement c'est à dire, lui poser la main sur l'épaule (geste que nous faisons inconsciemment jusque là).
Lors d'une emission sur ce sujet, le présentateur décrivait l'autisme comme l'absence de filtre à la perception du monde. Je ne comprenais pas bien cette phrase. Finalement, rien ne vaut l'explication d'un spécialiste en la matière.

Je vais lire ce livre, merci pour les références.

J'ai eu très peur car depuis quelques temps, je ne comprenais plus ce que je lisais, bigre me suis je dis, je perds la boule (ma soeur nomme cela des crises de maboulisme, ha ha ha)!!! Aujourd'hui, j'ai consulté l'ophtalmo et ce dernier m'a appris que je souffrais d'une convergence occulaire, c'était dont l'origine de mes problèmes de compréhension. Lorsque je lis un texte je ne peux finir la ligne sans que ma vision déccroche vers la gauche, et sur l'écran de l'ordinateur le phénomène s'accentuait. OUF !!!!

Loïc 27/02/2008 19:22

@UN chouka

>> Loin de moi l'idée de défendre un angélisme à propos des êtres humains, je serais plutôt, comme toi, enclin à la misanthropie, ou à tout le moins à une méfiance a priori, si j'en juge par la manière dont tourne le monde. Pour autant, je reste "ouvert à l'ouverture" (Heidegger), à la lumière qui pourrait faire irruption dans la nuit éternelle. Un sourire, un regard, parfois...

@akasha

>> Oui, j'avais mis "camp" entre guillemets à dessein. Je voulais juste dire que nous partons de prémisses philosophiques très différentes, qui conduisent à des perspectives sur la vie relativement hétérogènes. Cela ne nous constitue pas pour autant comme "ennemis ontologiques", mais comme adversaires intellectuels. Et ça n'empêche pas un magnifique pont entre nos deux rives. :-)
Sur l'autisme, c'est une question très difficile que tu me poses là. D'abord parce que, encore aujourd'hui, nous ne savons pas précisément ce qu'est l'autisme. Nous avons seulement éliminé nombre d'idées fausses (comme par exemple la psychogenèse de l'autisme, c'est-à-dire le fait qu'il s'agirait d'une "psychose intantile", tragique hypothèse des psychanalystes...) et tracé certaines pistes (origine génétique et anomalie cérébrale qui fondent un trouble du développement). Ensuite parce qu'il y a plusieurs formes d'autisme, avec des atteintes très différentes. Il y a des personnes souffrant d'autisme qui sont tout à fait capable de parler et de vivre à peu près normalement, malgré des déficits notables (intelligence sociale) : je songe au syndrome d'Asperger par exemple. Et il y a des formes d'autisme beaucoup plus limitantes et effrayantes pour les gens : il faut avoir vu en face de soi un enfant déployer ce qui paraît être une rage folle (en réalité, une réaction face à une saturation perceptive) pour comprendre. Entre autres explications, il y a l'idée que les personnes souffrant d'autisme ne disposent pas de ce que les psychologues appellent une "théorie de l'esprit", c'est-à-dire la capacité de se représenter les intentions d'autrui. Le hic, c'est que d'autres recherches montrent que certains autistes ont bel et bien, eux aussi, une "théorie de l'esprit"... Bref, comme tu le vois, rien n'est simple, et nous avons encore beaucoup à découvrir sur cette pathologie. Heureusement, en parallèle, de nouvelles approches thérapeutiques ont vu le jour, notamment la thérapie comportementale (il m'a été donné de voir son application et c'est impressionnant, ça change vraiment la vie de la personne comme de son entourage). Enfin, je te conseille la lecture du petit livre de Temple Grandin (elle-même autiste et... titulaire d'un doctorat en sciences animales !) : "Ma vie d'autiste". Cela répondra certainement mieux à ta question que mille doctes exposés. ;-)

akasha 27/02/2008 13:59

L'autisme est une forme de maladie mentale, je préfère pas essayer (ha ha ha) mais la téléphatie je veux bien !!!

UN chouka 27/02/2008 13:21

A la relècture de ton comm sur l'autisme que je ne connais pas d'ayeur ,mais qui semble tintriguerAKASHA,je dirais qu'a ta place j'essayerais "la télépathie "ou quelque chose comme ça ?
Enfin, moi, je bricolerais des trucs pour vérifier en tout cas ;-)

UN chouka 27/02/2008 10:26

En effet AKASHA :-(
Pour la mère Théréza,(entre autre)je dirais que c'est un cas parmis d'autres de passion?
La passion est une chose étrange a mes yeux O_O