L'hypothèse scientifique

Publié le par akasha

De nos jours, la science quantique avance clairement la possibilité de la survie de l'âme. Il pourrait exister un autre "état" de l'univers, invisible pour nous, où l'entroprie laisse place à la néguentropie. En d'autres termes, un univers immatériel où tout irait vers une organisation croissante, où l'esprit trouverait sa véritable mesure : un univers où des notions telles que la maladie, la vieillesse ou la mort n'existeraient pas. Une telle hypothèse n'est pas l'oeuvre de fantaisistes, mais de scientifiques de haut niveau.
"Travaillant dans le prolongement des idées d'Albert Einstein, écrit Jean-Paul Ronecker, le physicien Jean Charon fut amené par ses recherches à élaborer sa théorie de la Relativité Complexe. Il faut entendre ici le mot "complexe" dans osn sens mathématique, c'est à dire constitué d'une partie réelle et d'une partie imaginaire (comme les nombres complexes). Selon Charon, l'univers, dans sa nature profonde, première, serait complexe, c'est à dire que réel et imaginaire s'y mêleraient intimement. Notre perception de la "réalité" serait ainsi tronquée, incomplète, illusoire, et résulterait, en quelque sorte, d'une erreur d'interprétation.

"En accord avec les données de la physique moderne, Jean Charon a montré que les électrons renfermeraient en eux un "dedans" où l'espace et le temps, tels que nous les connaissons, échangeraient leur rôle (c'est aussi ce qui se passerait, en théorie, dans les trous noirs). Ainsi, dans les électrons, tout se passerait à l'inverse de notre univers perceptible : au lieu d'être dans un système entropique (où tout va vers le chaos, la destruction), nous serions dans un système néguentropique (où tout va vers l'ordre), c'est à dire que les choses ne s'y désorganiseraient plus et, bien au contraire, s'organiseraient de plus en plus - l'ordre et la mémoire des évènements passés s'enrichiraient sans cesse."

Cette approche rejoint en tout point certains aspects de la métaphysique bouddhique.

Quelle est l'hypothèse ?
Il existe un second univers complémentaire et symétrique au nôtre, où les vitesses sont toujours supérieures à celle de la lumière. Dans cet univers, notre notion de temps n'existe plus puisqu'on peut se déplacer de manière instantanée dans le passé, le présent ou le futur. Cet univers, que le professeur Régis Dutheil a baptisé "espace-emps superlumineux", n'est constitué que d'informations et de conscience : toutes les informations (passé, présent, futur) et la conscience de toute l'humanité. Une hypothèse qui rejoint les intuitions de certains philosophes de l'Antiquité et bouleverse les notions même de naissance et de mort.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

akasha 19/02/2009 21:02

Ah c'est ok j'y suis !!

akasha 19/02/2009 21:00

Je veux bien communiquer avec vous mais je n'arrive pas à acceder à votre blog, l'adresse transmise est elle correcte ?

Gérard / Augustin 19/02/2009 15:35

Salut!
Nous trouvons interessant votre travail. Aussi souhaiterions-nous échanger avez vous sur notre sujet: culture scientifique et didactique des sciences.
Prière de nous faire signe et de nous laisser un petit commentaires.
A+

mamadomi 01/11/2008 18:11

coucou en courant d'air, les résultats sont sortis des urnes (!!), tu es liée en article et en page (en plus de ma chasse aux trésors en colonne...héhé)
bisou bon week end

akasha 31/10/2008 23:08

Ce soir, j'ai amené mon fils et une amie à lui toquer aux portes, la récolte fut bonne.
C'est plutôt rigolo en fait.

Les gens ont oublié à quoi correspond cette fête et quelle est d'origine celte, ils pensent que c'est encore un pur produit de conso venant des states.