Trop tentant !!!

Publié le par akasha

THÉORIE DE L'UNIFICATION DES CHAMPS

 

Albert Einstein fut le premier physicien à tenter d'élaborer une théorie unificatricedans les années 1910. Ses travaux sur la relativité lui faisant présumer l'existence d'une théorie commune pour les forces électromagnétiques et gravitationnelles, il essaya en vain, durant les trente dernières années de sa vie, de concevoir un modèle où forces et particules seraient représentées uniquement par des champs, les particules n'étant rien d'autre que des zones du champ où les valeurs d'intensité seraient particulièrement élevées.

 

§         Einstein cherche à généraliser encore plus

§         Il fait de nombreuses tentatives pour décrire dans un modèle commun

§         l'interaction électromagnétique

§         l'interaction gravitationnelle

§         Sans y parvenir (même en 2000, on n'y est toujours pas parvenu).

 

THÉORIE QUANTIQUE (1915 - 1930)

Entre 1915 et 1930, la physique est dominée par une nouvelle conception de la        matière, la théorie quantique. Cette théorie utilise la notion de dualité onde-particule exposant que la lumière présente les propriétés d'une particule mais aussi celles d'une onde. Elle se fonde en outre sur le principe d'incertitude, élaboré par le physicien allemand Heisenberg, stipulant qu'il est impossible de connaître en même temps certaines quantités physiques, par exemple la position et la vitesse d'une particule. La théorie quantique, qui remet en cause la notion de causalité en physique, ne sera jamais totalement acceptée par Einstein, qui refuse d'abandonner tout déterminisme: "Dieu ne joue pas aux dés avec le monde", affirme-t-il. Toutefois, il apporte sa contribution à cette théorie en étudiant le comportement des photons, faisant publier en 1924 un article du physicien indien Bose sur ce sujet. Collaborant avec ce dernier, il élabore la théorie statistique de Bose-Einstein, qui s'applique aux particules appelées bosons.

 

§         Théorie quantique: nouvelle conception de la matière avec

§         Dualité onde particule

§         Principe d'incertitude: On nepeut connaître avec précision à la fois

o        la position et la vitesse ou encore

o        l'énergie et le temps

§         Einstein n'a jamais admis cette théorie

§         Il disait "Dieu ne joue pas aux dés avec le monde"



Extrait : http://www.youth-meeting.net/einstein/front_content.php?idcatart=268&lang=3&client=4

Un exemple pour les physiciens contemporains.

Les travaux d'Einstein ont eu un retentissement immense dans la communauté scientifique, en défrichant plusieurs domaines : la physique des particules en quête des constituants ultimes de la matière, la physique statistique qui s'attache aux systèmes complexes, la cosmologie qui s'intéresse aux premiers instants de l'univers...

Pour les physiciens, Einstein constitue un exemple car il a toujours recherché des symétries, des principes unificateurs expliquant des phénomènes en apparence très différents. Il a donné un nouveau souffle à cette idée - vieille comme la physique ! - en proclamant que cette quête de symétrie doit guider tous ceux qui veulent imaginer de nouvelles théories physiques. C'est en particulier le cas en physique des particules. A l'heure actuelle, toutes les expériences s'expliquent grâce à quatre interactions. Deux nous sont familières : la gravité et l'électromagnétisme. Deux autres apparaissent à l'échelle du noyau atomique : la force faible, responsable de la radioactivité naturelle, et la force forte, qui lie les constituants du noyau ensemble.

Dans les années 70, des théoriciens ont proposé d'unifier les forces électromagnétique et faible, en dépit de leur aspect très dissemblable. Cette théorie « électro-faible » a été validée par des expériences menées au CERN (Genève), un des centres mondiaux de recherche en physique nucléaire et en physique des particules. Peut-on simplifier encore cette description ? Dans différents laboratoires du CNRS, des physiciens théoriciens suivent toujours les principes d'Einstein pour parvenir à réunir dans une seule description les forces électro-faible, forte et gravitationnelle.

Ce n'est pas une mince affaire, et le problème le plus sérieux vient d'ailleurs de la gravitation si chère à Einstein... En effet, les autres interactions sont décrites par la mécanique quantique, dont la philosophie est fondamentalement différente de la relativité générale. Arrivera-t-on à tout réconcilier ? Peut-être les prochaines expériences menées au LHC du CERN permettront-elles de répondre en partie à ces questions.

Extrait : http://www.cnrs.fr/sciencespourtous/abecedaire/pages/EinsteinA.htm


À propos, le saviez-vous ? Ben Gourion proposa à Einstein en 1952 la présidence de l’État d’Israël, qu’il refusa dans les termes suivants : « D’abord, si je connais les lois de l’univers, je ne connais presque rien aux êtres humains. » Il légua ses archives à l’Université hébraïque de Jérusalem dont il fut l’un des fondateurs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clovis Simard 11/07/2012 13:23

Blog(fermaton.over-blog.com),No-14. THÉORÈME DE HIGGS. - Un dieu qui a le vertige ?

akasha 04/11/2008 11:46

Merci Véronique pour tes félicitations et également pour ton passage sur ce blog.

akasha 04/11/2008 11:45

Oui je sais que j'ai reçu un prix grâce à madame C sans qui rien n'aurait été possible, d'ailleurs !!!
Mais je ne savais pas qu'il fallait déposer dans la colonne de droite, un truc encore impossible à réaliser enfin j'essaie.

VERONIQUE DUBOIS 03/11/2008 06:34

bonjour,
Félicitation pour ce prix.
Véronique

mamalilou 03/11/2008 02:43

au beau milieu de la nuit je t'informe que tu as reçu un prix
que tu peux déposer dans ta colonne de droite
bisou de la nuit