Dépasser les luttes de pouvoir (par James Redfield)

Publié le par akasha

Les psychologues ont fait une découverte fondamentale quand ils ont identifié et expliqué la façon dont les êtres humains entrent en concurrence et cherchent à se dominer les uns les autres à cause de leur profonde insécurité existentielle. Ce sont cependant les philosophes et religions orientales qui nous ont permis d'approfondir les soubassements psychologiques de ce phénomène.

4 types de cmécanismes de domination :

La victime

Il s'agit du mécanisme le plus passif. Plutôt que de lutter directement pour obtenir de l'énergie, la personne cherche à attirer les regards et l'attention de l'autre en manipulant sa sympathie. Selon le type de relation que vous avez avec votre interlocuteur, celui-ci orientera la conversation sur un thème ou un autre. Il vous confiera qu'il est submergé de travail et que vous ne l'aidait pas suffisamment. Si la personne ne vous connait pas, elle vous tiendra seulement des propos négatifs sur la vie en général. Il existe des dizaines de variations mais la stratégie et l'atmosphère sont toujours les mêmes.
Sa stratégie vise à vous désorienter et à capter votre énergie en créant chez vous un sentiment de culpabilité ou de doute. Si vous acceptez cette culpabilité vous regardez le monde à travers les yeux de l'autre et il peut capter votre énergie, son moral remonte et il se sent plus sûr de lui. Malheureusement, à cause de leurs intentions inconscientes sur la réalité, très souvent les Victimes laissent entrer dans leur vie les personnes mauvaises qu'elles redoutent tant de rencontrer. L'univers répond en produisant exactement le genre de situations auquel s'attend la Victime, et de cette façon le scénario se reproduit et se vérifie sans cesse.

L'indifférent

Ce mécanisme de domination est un peu moins passif que le précédent. L'indifférent refusera de répondre clairement à vos questions, se montrant distant, détaché. Il crée une aura diffuse et mystérieuse autour de lui. Il veut vous forcer à investir votre énergie dans la recherche d'informations qui sont habituellement échangées de manière spontanée. En essayant de comprendre son monde, vous lui tranmettez l'énergie dont il a besoin et lui remontez le moral. Si vous prenez vos distances avec un indifférent au cours d'une conversation, il cherchera à renouer le contact en lâchant quelques mots afin de capter votre attention et votre énergie. L'indifférent croit que personne n'est digne de confiance, qu'il ne doit jamais faire de confidences sur la vie privée, sinon elles seront utilisées contre lui plus tard, ou serviront à le critiquer.Et comme toujours, ces conceptions rayonnent autour de lui et provoquent le genre d'évènements qu'il veut éviter, réalisant ainsi sont intention inconsciente.

L'interrogateur

Plus agressif, ce mécanisme de domination est extrêmement répandu dans la société actuelle. Cette stratégie manipulatrice utilise la critique pour dérober l'énergie. En présence d'un interrogateur vous éprouverez toujours l'impression très claire d'être contrôlé par l'autre. En même temps, vous vous sentirez forcé d'endosser un rôle, celui d'une personne inadaptée ou incapable de gérer sa propre vie. Vous sentirez cela car l'interrogateur vous aura plongé dans son univers mental. Quelle est la stratégie insconciente de l'interrogateur ? Il veut que vous veniez à douter de vous-même pour que vous acceptiez ses critiques et adoptiez sa vision du monde. Son but est de juger sans appel la vie des autres dès qu'il entre en contact avec eux, de leur faire adopter sa conception du monde, et d'obtenir ainsi un courant d'énergie continu.

L'intimidateur

Il s'agit du mécanisme de domination le plus agressif. Quand vous entrez dans le champ d'énergie d'un tel individu, vous vous sentez mal à l'aise, mais vous avez aussi l'impression de ne pas être en sécurité, voire d'être en danger. L'intimidateur fera ou dira des choses qui laissent supposer que sa colère peut éclater à tout moment. Il racontera comment il a fait du mal à d'autres personnes ou fera des démonstrations de force. Sa stratégie vise à attirer votre attention, et donc à capter votre énergie, en créant un environnement dans lequel vous vous sentez tellement menacé que vous vous concentrez totalement sur lui. Selon l'intimidateur, la violence aveugle et l'hostilité dominent le monde, chacun rejette son prochain et personne ne se soucie d'autrui - et c'est exactement la situation dans laquelle il se trouve, à cause même de sa conception de la vie.



Une fois que nous prenons conscience de la compétition générale qui existe dans cette société pour obtenir de l'énergie, nous pouvons passer à l'étape suivante : nous abserver attentivement, identifier l'ensemble particulier d'idées et d'intentions qui fondent notre mécanisme de domination, et trouver une autre expérience qui nous permette de nous ouvrir à notre énergie intérieure.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

akasha 25/02/2008 01:08

En ce qui concerne les types, je suis d'accord avec toi, quelle coincidence mes parents ont le même type que les tiens, et je me suis soignée et continue à le faire également car cela laisse des traces.

Je me rends compte que tu es quelqu'un d'ouvert et de réfléchit. Je pense également que tout de doit pas être pris argent comptant et qu'il faut fouiller et analyser les choses afin de voir si elles collent à notre système de valeur. Nous apprenons continuellement et nous sommes toujours des ignorants, c'est clair !!!
Je sais que tu n'as pas laissé entendre que j'étais un peu perchée, mais comme mes idées sont perçues un peu en marge sur le site de Miteny, je voulais t'en faire part, c'est simplement cela. Peut-être que tu as raison et que je me protège par vieux réflexes inconscient ? Je vais creuser la question. Et non, je ne préfère pas ronroner gentillement dans mon coin avec des personnes ayant les mêmes opinions car cela manque d'idées nouvelles.
Je suis contente que ce bouquin t'es plu. As tu lu "initiation" ?
Si tu en as à me conseiller n'hésite pas car je suis en quête de nourriture mentale en ce moment !!!
Merci pour ta franchise, même si c'est mon site, je censure pas et tu as le droit de donner ton avis.
En espérant te revoir.

Libre penseur 24/02/2008 22:56

J’enchaînerai la suite de la série prochainement.

Pour les types, je suis d’accord. Je me situe clairement dans le type indifférent, fils d’un père intimidateur et d’une mère victime, mais je me soigne depuis longtemps. Ce que je veux dire sur les types, c’est que ça marche avec n’importe quelle classification, c’est tout.

Pour la nature, pourquoi veux-tu à tout prix que j’aie peur et même que je sois effrayé ? Cela ne me dérange nullement de ressentir des choses (surtout celles-là) et je ne me suis jamais privé de dire ce que j’avais ressenti. Je n’ai même pas été dérangé de dire que je n’y comprenais rien. Je suis d’accord avec toi quand tu dis ailleurs que l’on n’est pas obligé de se cantonner au connu en craignant les moqueries si on sort des sentiers battus. Cependant il ne faudrait pas que ça se transforme en l’adoption immédiate de la première interprétation originale pour se prouver qu’on n’est pas dans la pensée unique et que l’on peut s’affirmer. Je ne suis pas d’accord avec le relativisme qui consiste à dire que l’interprétation dépend de chacun, sous-entendu que tout se vaut. Il y a la vérité, le reste n’est que fadaises. Et si elle n’apparait pas clairement, il faut accepter de chercher et en attendant de rester dans l’ignorance.

Je n’ai jamais dit, ni même laissé entendre que tu étais une illuminée. Je n’ai émis aucun doute sur tes ressentis, j’ai juste voulu échanger sur tes interprétations que je trouvais discutables au premier abord et … il n’y a pas de et car tu n’as pas souhaité approfondir. Je n’ai jamais voulu te classer dans une quelconque catégorie d’ailleurs et je regrette qu’après m’avoir classé dans les « indécrottables terre à terre », tu préjuges d’avis diamétralement opposés. J’ai bien envie de te retourner la question sur la peur sachant qu’on se projette souvent sur les autres. Pourquoi évites-tu la discussion dès lors qu’on ne semble pas partager d’emblée tes vues ? Tu préfères ronronner gentiment entre gens d’accord sur tout et qui se congratulent ? Tu crains la remise en question ?

Bien, je respecte ton choix, après tout c’est ton site.

PS : Concernant mes intuitions, je ne sais pas vraiment ce que c’est. Si ce sont les idées qui me viennent sans trop savoir comment suite à un ressenti fulgurant, j’en fais comme pour tout : je l’écoute mais je ne la suis pas aveuglément, je reste vigilant, attentif et sceptique, avec simplicité et légèreté (même si j’ai un peu grossi).

Libre penseur 22/02/2008 23:55

Peur, c’est peut-être un peu fort, non ?
Ce que je ressens des quelques échanges que nous avons eu, c’est un certain goût pour la provocation, une très forte attirance pour les mystiques new age et une volonté farouche de rationaliser la moindre de tes impressions fut-ce au prix des interprétations les plus fantaisistes. Ta sincérité et ton écoute font passer tout ça comme une lettre à la poste même si tu as tendance à éluder prétextant que tu ne cherches pas à convaincre. J’ai bon ?

Pour revenir au bouquin, j’ai bien aimé. C’est vif, enlevé, on ne s’ennuie pas une seconde. En outre, ça fait réfléchir, ce qui ne gâte rien. La mystique que Redfield met en scène ne manque pas de style, de cohérence et de souffle. La forme est excellente et le fond souvent intéressant. C’est un savant mélange de vrai, d’intéressant, de troublant et de pure fantaisie mais la mayonnaise prend bien et ça forme un tout qui se tient.. Maintenant, parler d’un enseignement ne me parait pas légitime.

Prenons l’exemple de la domination. Tout à fait d’accord que la quasi-totalité des relations entre individus sont des luttes de domination. Cette volonté de domination et/ou de ne pas se laisser dominer existe effectivement. Je regrette que ne soit pas abordé par contre les nombreux comportements de soumission. Je regrette aussi que les raisons profondes de cette volonté de domination soient trop survolées, à savoir une réaction pour se rassurer suite à notre peur profonde devant l’existence en général. Mais tout ceci existe et est bien connu, pas besoin de faire appel à l’hypothèse gratuite et non étayée du pompage de l’énergie.

Pour la classification psychologique que tu évoques dans ton article, elle ressemble à plein d’autres classifications. Dans un premier temps, elle est exaltante car en l’appliquant sur l’entourage puis sur les parents, ça marche super bien et on se laisse emporter. On est plus réticent quand on se regarde soi-même mais passé le premier rejet et déculpabilisé par l’héritage des parents, on est à nouveau hypnotisé. Mais dès qu’on creuse un peu, on se rend compte que l’on combine plusieurs techniques et que la classification perd de son intérêt. On se dit alors qu’on refoule un max pour soi mais quand on creuse aussi pour les autres, on doit concéder qu’eux aussi sont un peu plus complexes que ce que l’on croyait et qu’ils sont aussi un mélange de plusieurs types. En fin de compte, on s’aperçoit que c’est une classification comme une autre, qui permet une simplification et une approche schématique du réel et qui est toute aussi arbitraire. On pratique tous à tour de rôle de nombreuses techniques de menace, intimidation, chantage, culpabilisation, inquisition, interrogation, fuite, refoulement, oubli sélectif, victimisation, apitoiement, culpabilité, soumission, etc… On est plus à l’aise dans certaines et/ou face à certaines. C’est vrai aussi que nos postures dans ce domaine se sont mises en place progressivement dans notre enfance et que l’on a tendance une fois que l’on pense que c’est stabilisé, à répéter les mêmes ficelles, même si elles fonctionnent mal parfois. Tout ceci est vrai et évident dès l’instant où on pratique un minimum d’introspection mais là encore on n’a pas à faire appel à des notions plus que discutables de destin cosmique ou d’évolution spirituelle de l’humanité. C’est vrai que l’on a tendance à les gober facilement tellement elles flattent notre ego en nous donnant une importance démesurée mais un brin de scepticisme fait ressortir la fragilité de ces notions.

Je terminerai à propos de l’énergie dégagée par la nature. Dans ce domaine, je peux témoigner d’expériences mystiques dans la nature. J’ai vécu mon enfance dans la France profonde et je suis très attaché au contact intime avec la nature. Les expériences que j’ai vécues m’ont fait ressentir des sensations très fortes et uniques et un profond sentiment de faire partie d’un tout avec l’ensemble de la vie qui nous entoure. Une vision claire et exaltante, impossible à transcrire en mots. Et ce sentiment de se ressourcer dans la nature est une réalité charnelle en ce qui me concerne et n’a rien à voir avec les élans extatiques des écolos néo-branchés. J’ai cherché à enquêter sur ces expériences et j’ai pu constater qu’il y avait de nombreuses descriptions similaires et qu’il fallait y voir une certaine réalité et qu’on ne pouvait pas se contenter d’une simple hallucination. Cependant, ne pouvant néanmoins l’expliquer, je ne me suis pas jeté sur la première pseudo-explication plausible et en particulier la thèse de l’énergie me laisse sur ma soif, n’ayant aucun élément concret permettant de l’étayer. D’autres hypothèses du même acabit me laissent aussi sceptique mais je n’ai pas de difficulté à vivre avec le doute et une ignorance consciente.

Voilà, j’espère que je ne t’ai pas trop ennuyée avec ma prose. Tes réactions sont les bienvenues et tes positions par rapport au roman aussi.

A bientôt.

akasha 23/02/2008 10:15

A moitié bon !!! J'ai un petit faible pour la provocation, c'est vrai, je le reconnais, surtout sur le blog de Miteny !!!Oui tu as raison Libre Penseur mais sache tout de même que ce bouquin est le premier d'une longue série, je pense que tu trouveras les réponse que tu cherche dans "la dixième prophétie" et le livre qui suit, je crois que c'est "les leçon de vie de la dixième prophétie" mais je n'en suis pas sûre. En fait, l'article que j'ai fait paraitre est extrait de ce dernier livre. La question est plus creusée notamment sur l'origine de ces comportement, les intéractions qui existent entre eux.Bien sur que plusieurs types se chevauchent c'est certain, mais il y en a un qui est plus marqué que les autres. Le but étant d'en prendre conscience afin de les minimiser, voire de les éviter pour ne pas blesser notre entourage.Ce que tu as vécu dans la nature, c'est cela simplement l'échange d'énergie, la nature t'apporte l'énergie dont tu as besoin sans avoir besoin de la prendre aux autres humains. Tu as senti quelque chose se passer, le reste appartient à l'interpretation que chacun peut en faire !!! Comment te sents tu après une promenade dans une forêt ? Mais qu'est ce qui t'effraie au juste, ressentir les choses ou dire aux autres que tu as ressenti quelque chose de magnifique ?Je me suis mise à manger de l'alimentation vivante (graines germée) pour tester tout simplement, mais j'ai senti l'énergie de ces petites plantes vibrer dans mon estomac, en même temps, j'avais la pêche, ce qui est rare car je suis éternellement fatiguée.De toute façon, tout ce que je vais pouvoir t'apporter sur mon vécu ou mon ressenti ne te convaincra pas, donc pourquoi cherches tu à connaitre mon avis sur un sujet qui nous oppose diamétralement ? Tu sais je ne suis pas du tout quelqu'un d'illuminé, j'ai crée mon entreprise, j'adore vivre en général, néanmoins je vois et je ressents certaines choses que je ne maitrise pas, c'est comme cela, je n'essais pas de les mentaliser ou de les rationnaliser, j'écoute juste mon intuition puis j'essaie d'ajuster la situation en fonction de celle ci. Ecoutes tu ton intuition ?J'aime bien ta prose, tu écris très bien, c'est un plaisir de te lire !!! A bientôt !!!

Libre penseur 21/02/2008 00:39

Bonsoir,
Suite à ton invite, j'ai lu le livre que tu m'avais conseillé : La prophétie des Andes de James Refdfield.
Je souhaiterais qu'on en discute mais j'aimerais savoir si tu le considères comme un roman ou si tu souscris à tout ce qui y est présenté.
Merci pour ta réponse.

akasha 21/02/2008 12:59

Je le considère comme un roman délivrant un certain enseignement. Je ne souscrit pas à tout ce qui est écrit dans ce livre. J'ai pu vérifier les coincidences synchronistiques, j'écoute mes intuitions et j'ai pu voir l'échange d'énergie qui peut exister entre deux personnes, en général moi et un tier. Cependant, ce que je te livre dans ces quelques lignes fait partie de mon vécu, en ce qui me concerne je l'ai expérimenté, peut être cela te semble irréaliste, voire complètement fou, dans ce cas ce n'est pas bien grave finalement, adresse toi simplement à l'être humain !!!Je crois que je t'ai fait peur non ?

UN chouka 05/02/2008 20:42

tu n'as pas peur de te faire bouffer Miteny des fois ,alors aime ton prochain, il te magera sans te faire souffrir .Bon apéti a toit ture de chaume .