La théorie du tout façon Lisi

Publié le par akasha

Antony Garrett Lisi, né en 1968, est un docteur en physique américain (Ph.D à l'Université de Californie à San Diego en 1999) et chercheur amateur. Il a publié le 6 novembre 2007 sur arXiv un article de 31 pages intitulé An Exceptionally Simple Theory of Everything (Une théorie du Tout exceptionnellement simple) qui a suscité de très nombreux débats.

La théorie de Lisi se fonde principalement sur le groupe de Lie E8, qui est à la fois un groupe exceptionnel et un groupe simple, la théorie tirant son nom du jeu de mots avec ces caractéristiques.

Le groupe E_8,, découvert en 1887 par Wilhelm Killing et dont la cartographie a été publiée le 19 mars 2007, était déjà utilisé notamment en théorie des cordes depuis 1984[8]. Lisi se démarque en l'employant dans un espace-temps à seulement quatre dimensions. Comme toute théorie prétendant au statut de théorie du Tout, la théorie se propose d'unifier les quatre forces fondamentales de la nature – l'interaction forte, l'interaction faible, la force électromagnétique et la force gravitationnelle. La plupart des théories du tout unifient d'abord l'interaction électrofaible (assez bien acceptée) et l'interaction forte en une force électronucléaire, pour ensuite unifier cette interaction avec la gravité. La théorie de Lisi réunit d'abord l'interaction électrofaible et la gravité en une force graviweak (qu'on pourrait traduire par « gravifaible »), puis unifie cette dernière avec la force forte. Cette voie est assez rare, mais est antérieure à la publication de Lisi.
Lee Smolin et Carlo Rovelli, fondateurs de la gravitation quantique à boucles, ont salué son travail tandis que des cordistes comme Thibault Damour et surtout Luboš Motl considèrent son travail comme en partie imprécis et les parties précises comme fausses.

Lisi s'occupe actuellement de déterminer les masses des plus de 20 nouvelles particules introduites par sa théorie. Si les masses sont suffisamment faibles, les particules pourraient êtres créées par l'accélérateur de particules LHC, ce qui rendrait sa théorie réfutable. Le LHC pourrait également réfuter sa théorie s'il confirme la supersymétrie (SuSy), rejetée par Lisi, ou en mettant en évidence des dimensions supplémentaires. À ce stade, sa théorie ne donne pas explicitement les masses des nouvelles particules, ni des particules connues d'ailleurs.

Une particularité de sa théorie est de n'avoir aucun paramètre libre, ce qui, souligne Lisi, assure que la théorie sera une réussite ou un échec spectaculaire. En pratique, cela signifie que les masses des particules, par exemple, ne peuvent comporter des paramètres libres comme elles en ont dans le modèle standard, et donc que contrairement au modèle standard, sa théorie ne pourrait pas être retouchée mais devrait être tout à fait rejetée si une de ses prédictions était expérimentée comme fausse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

(Clovis Simard,phD) 05/03/2012 15:48

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com),No-25. - THÉORÈME DU TOUT. - TU AIMES LE MONDE ?

akasha 28/04/2008 09:13

Oui, maintenant attendons la contre expertise de la communauté scientifique afin de savoir si cette théorie est juste, ce serait une sacré révolution !!!

Philou 26/04/2008 11:01

Joli résumé!